bootstrap themes

ENCHIRIDION
2020

En grec ancien le mot « Enchiridion » signifie « ce qui se tient entre les mains », « manuel d’instructions », mais aussi « collection ». C’est ce dernier sens du mot que je viens d’utiliser pour cette série de travaux: une collection, une boîte ou un livre contenant des images, ou plutôt des imaginaires.


J’aimerais bien définir ce travail comme un voyage dans un territoire toujours perçu mais jamais vraiment traversé : le territoire de mon imagination. Un imaginaire certes sombre mais pas forcément négatif ou sans issue. Ce que je produis, ce sont des images de personnages liés à la mythologie grecque, à la Bible. Je me réfère aussi aux peintres symbolistes anciens et contemporains ou bien à mon imaginaire tout personnel ou aux travaux de certains photographes qui ont déjà, avant moi et bien mieux que moi, su faire une investigation du mystère, de l’inconnu, de la terre sombre, des dualismes éternels: le bien et le mal, la vie et la mort, éros et thanatos, la lumière et l’obscurité.


Après des années d'images créées avec un appareil photo (photographie, tout court) et dédiées au totalement réel (le paysage de la banlieue italienne), « Enchiridion » représente le renversement total de la perspective. La photographie tout court est remplacée par des images créées par ordinateur. La réalité est supprimée, pour faire place au monde des rêves, des peurs et des cauchemars ou, simplement, de l'imagination.